Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 21:42

 

         Dans les années soixante, soixante dix; le protestantisme me faisait rêver. Les protestants étaient le fer de lance de l'opposition aux tortures en Algérie, ils demandaient l'accélération du processus de décolonisation. Ils s'opposaient aussi à la guerre au Vietnam et demandaient à la France de revoir sa politique de fabrication et d'exportation d'armes. Ils luttaient pour l' abolition des différences ethniques et se sentaient meurtris lorsque Martin Luther King fut assassiné.


            Sur le plan éthique, ils militaient pour l' abolition de la peine de mort, pour le droit à l' avortement. Il furent à l'origine de nombreux centres de planning familial à travers tout le pays. Bien sûr ils n'étaient  pas les seuls . Ils étaient  en première ligne et soutenaient toute avancée dans ces domaines. Bien sûr certains s'opposaient à tout changement mais ils restaient minoritaires.


            Sur le plan intellectuel, Jacques ELLUL et Paul RICOEUR éclairaient de leur lumière la société tout entière. Ils ne manquaient pas de colorer leurs spécialités avec les convictions et   la foi qui étaient les leur, inspirées des pensées de la Réforme..


            Dans le village où j' ai grandi, les protestants réformés  ont été les premiers à suivre des études. C'est ainsi que les deux médecins et  les deux pharmaciens étaient protestants ainsi que le notaire et le maire du village.  Et Félicie aussi . C'était une des institutrices. Elle même fille d'un hussard  noir de la république. A cette époque, à l'école publique, il n'y avait que les fils et filles de protestants, de communistes ou d' anarchiste. Quant aux rares familles catholiques qui osaient y inscrire leurs enfants, elles ne manquaient pas de courage. Elles s'attiraient plus particulièrement ,parait-il, les foudres de Mr le curé.


            Cinquante ans plus tard, que reste-t-il de tout cela? Où sont les protestants, jadis aux avant postes de ce qui a fait la société ,ces dernières années telle la laïcité par exemple.? Il est bien difficile de le dire. Mais auraient-ils tourné la veste pour que l'on ne les voit plus qu' à ce qui s'oppose à tout progrès; On les a vu aux avant postes de la manif contre le mariage pour tous. On les entend hurler contre la PMA, la GPA. Ils signent pour s'opposer aux dispositions de fin de vie. Ils ne pensent plus. Ils suivent. Ils haïssent la gauche. Ils se satisfont des injustices et des inégalités  prônées par les conservatismes les  plus obscurs. Arrivant à la fin de leur vie, les protestants d'hier disparaissent. Leurs enfants ne prennent pas la relève. Seuls subsistent les plus religieux et les plus intégristes d'entre eux. Les Ecritures auxquelles ils se réfèrent ne sont plus interprétées à la lumière des besoins des humains.


             Un espoir tout de même : Un reste. Ce reste qui toutes les fois où le peuple d'Israël était dispersé, déporté, restait fidèle pour continuer et commencer  du nouveau.  Un reste qui a permis que la vie continue à la recherche de toujours plus de paix, plus de liberté, plus de justice.  Un reste qui a conduit et conduit encore à  Jésus- Christ.  Un reste pour ne pas désespérer de l' esprit protestant tel que le définissaient les réformateurs, pour qui tout dans la vie est toujours à réformer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Théophile 25/01/2016 09:04

Bonjour. Tout de même dans le courant luthéro-réformé, le libéralisme et le progressisme ne sont pas sous représenté au contraire ! Par exemple, à la Manif pour Tous c'était surtout catholique et évangélique, pas vraiment réformé. De plus la position qui consiste à définir "vrai" héritier de la réforme vs. les autres participe de la même logique que certains courants.
En revanche, je vous concède volontiers que la libre parole, la diversité d'opinions théologiques est un défi de taille, particulièrement aujourd'hui ! Par exemple, l'engagement politique me semble très timide par rapport à ce qu'il a pu être.
http://etudianttheologie.over-blog.com

Francis Negrier 01/07/2015 18:05

Bonjour, il y a bien longtemps que la foi réformée est morte dans ce pays. Les gens dont vous parlez n'ont aucun rapport avec les pères de la réforme.

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis