Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 21:29

           Si vous vous rendez de Valence à Grenoble, ne prenez pas l' avion, encore moins le train, évitez l'autoroute et le transport fluvial. Empruntez la vieille nationale à travers bois pour voir de belles fleurs animées. Elles fleurissent du matin jusqu'au soir. Celles qui n'étaient que des belles de nuit enfermées dans un quartier urbain, les voilà  en pleine campagne devenues belles de jours, aux sous vêtements étincelants et aux habillés invisibles. Elles côtoient le charme, s'arrêtent devant un frêne , s'enchaînent au chêne et  vont parfois jusqu'à s'allonger sous le hêtre. Mais toujours au Boulot au risque de se Noyer dans cette région du Royan.

            Pour agrémenter ce voyage, n'hésitez pas à prendre vos petits enfants comme Elsa 9 ans ou Lucas , un an de moins que sa sœur.


            - Elsa 5057785236_3a03eda6d2.jpg: Dis Papy, pourquoi cette dame elle porte des shorts quand il fait froid?


            -Papy :Tu as raison, il fait très froid. Mais ne t'inquiète pas, elle va allumer le feu.


            - Elsa : Quand je serai plus grande, j'aimerais m'habiller comme çà. C'est très joli.


            -Papy : Oh, je te comprends, mais quand tu seras plus grande, la mode aura peut-être changé.


            - Elsa: Oh regarde, papy, il y a plein de dames. Pourquoi?


            - Papy : je vais t'expliquer ma chérie. Après la pluie, les escargots sortent. Souviens-toi! avec mamy nous allons les ramasser  et lors des dernières vacances tu es venue avec nous.

Eh bien c'est pareil avec ces dames, c'est comme les escargots, aujourd'hui elles sont sorties.


            -Lucas :  Beurk! moi je n'aime pas les escargots! quand je serai grand je n'irai  pas avec ces dames.


            -Papy  : Comme tu es gentil Lucas. Tu as bien raison. Les escargots ce n'est pas très bon.


            -Elsa,:  Moi j'aime bien les escargots. Quand je serai grande, je ferai comme ces dames.


            -Papy,:  Quoi?....


            -Elsa : Oh regarde Papy, il y a plein de camionnettes dans la forêt.C'est pour quoi faire?


            -Papy : Tu sais que les escargots  portent leur maison sur le dos. C'est ce que l'on appelle la coquille. Et bien, pour ces dames c'est la même chose. Elles ont leur maison aves elles.


            -Lucas:  Et elles dorment là, dans la forêt ?


            -Papy :  Euh.. pas vraiment.


            -Elsa :  Moi j'aurai peur la nuit dans ce bois. Quand je serai grande, je ne dormirai pas ici.

            -Papy :  Tu dormiras dans une maison, comme papy et mamy avec ton mari .               En aparté : la peur fait bien les choses.  vive la peur.


            -Lucas : Je crois qu'il y a la police. Ils arrêtent des voitures. Il y en a beaucoup d'arrêtées dans la forêt.


            -Papy : C'est vrai. Soyez sages les enfants. Vos ceintures sont bien attachées? Allez taisez vous, plus un mot. Il faut laisser les policiers faire leur métier.

Repost 0
Published by - dans humour
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 16:19

 

       http://www.comment-economiser.fr/images/photos_astuces/astuce-grand-mere-785.jpg  Tous les retraités vous le diront, à la retraite il est indispensable de faire quelques économies et d’occuper le temps. C’est ainsi que je me suis mis à repriser les chaussettes. Dans les colonies de vacances nous avions chanté la chanson de Graeme Allwrigt « Elle reprise les chaussettes, Billy Boy oh  Billy Boy, après on peut plus les mettre… » sans avoir aucune expérience d’une pareille tâche. C’est chose faite. Et ce n’est pas facile. La première fois, çà c’est très mal passé. La  chaussette reprisée impossible d’y glisser le pied dedans. J’avais beau me tordre, replier les orteils,  forcer, souffler, le pied ne voulait pas rentrer. Mon épouse percevant ma difficulté se met à m’encourager : « allez, pousse, pousse, encore. Tu vas y arriver « Mon pied devenait bleu sous l’effort mais  rien à faire. Soudain   elle se mit à crier « poussez, poussez, encore poussez ». Elle qui depuis plus de quarante années de vie commune ne m’avait jamais vouvoyé comment pouvait-elle le faire aujourd’hui  et dire « poussez, poussez »? Elle semblait réciter un texte appris dans des circonstances difficiles : poussez, poussez »quand tout à coup elle lâche « allez, accouche ».

 

         Et là, je me suis souvenu de ma grand –mère. Lorsqu’elle respirait, pardon, je voulais dire  lorsqu’elle reprisait mes chaussettes, assise devant la fenêtre, elle glissait dans la chaussette trouée une boule. Moi je pensais que c’était pour s’amuser. On est naïf, n’est-ce pas, lorsqu’on est un enfant ! Alors je lui piquais la boule pour la lancer sur mon jeu de quille. Les quilles tombaient. Et je riais. Riais. Et grand-mère criait. Criait. Jusqu’au jour où la boule a roulé, roulé. Elle s’est perdue. Impossible de la retrouver. Elle n’était pas sous la table, elle n’était pas sous l’armoire. Grand- Mère perdit alors le contrôle de ses nerfs. Elle se mit à crier : « J’ai perdu la boule, j’ai perdu la boule ». Affolée toute la famille se précipite et se met à tourner autour de la table.  Avec mon frère et ma sœur nous criions « mémé a perdu la boule, mémé a perdu la boule ». Les voisins alertés par le bruit se joignent à nous et criaient avec nous : « mémé a perdu la boule, mémé a perdu la boule ». C’est alors que grand-mère se met à hurler, hurler à la boule : ma bououououle, ma bououououle. Le plus petit se met à trembler de peur. Normal à quatre ans tous les enfants ont peur du OU ! OU ! OU ! OU ! Le bruit était infernal. Tout à coup, ma mère qui avait toujours douté de sa belle mère se met à crier « stop ». Et tel un magicien sortant des colombes de sa poche elle sort la boule d’une chaussette.

 

Repost 0
Published by - dans humour
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 14:49

4295183234_31d027aa9b.jpg 

            Je l’avoue bien sincèrement : lorsque je me lève de table après avoir mangé du poulet la culpabilité s’empare de moi. Elle m’assaille. Elle m’écrase. Elle ne me quitte plus. Etait-ce une histoire d’hormone ? Après le veau aurait-on inventé le poulet aux hormones comme Henri IV avait inventé la poule au pot ? J’étais à deux ergots de le croire lorsque subitement, après un voyage dans les pays du Maghreb j’ai enfin compris : le poulet est le seul animal qu’aucune religion n’interdit.

 

            Prenez le porc, il est banni par le Coran la Thora et tout ce qui s’y rattache. Ainsi près de la moitié de la population mondiale s’interdit de manger du porc. Ah l’heureux cochon qui n’a qu’une chance sur deux de finir sur un étal.

            Maintenant suivez la vache. Elle est sacrée en Inde. C’est peu, mais  le pays est grand si grand qu’il est bien difficile de dire combien de bêtes évitent ainsi de passer chez le boucher. Même le  taureau sur lequel tout le monde se précipitait au lendemain des corridas est menacé de disparition de nos boucheries tant les anti-aficionados deviennent nombreux. Seuls  restent encore quelques bœufs n’ayant pas vu venir les tracteurs. De quoi se casser les dents !

            L’agneau paraissait tout indiqué pour s’implanter dans toutes les assiettes. N’est-il pas l’animal de tous les sacrifices. Voilà qu’il est interdit aux femmes enceintes : risque de toxoplasmose. Autrement dit voilà encore un animal protégé.

            Restent les poissons persécutés par tous les pêcheurs du monde. Détrompez-vous. Le thon rouge a ses défenseurs : les écolos. 

            Mais qui défend le poulet ? Je vous le demande. Alors précipitons-nous pour fonder, au mieux, la religion qui interdit le poulet et pour le moins un courant philosophique le déconseillant vivement. Cet animal est sans défense. Il avait trouvé une parade, la grippe aviaire et voilà que celle-ci ne menace plus personne. De grâce, ayez pitié du poulet. Chérissez votre poule et cessez de la dévorer.

           

Repost 0
Published by - dans humour
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:54

pot de confiture

 

         Pour être en vérité avec vous, je me dois de vous l’avouer : j’aime la confiture. Si tout le monde déteste la confiture, ce n’est pas pour autant que la confiture soit appréciée de tous. L’information n’est donc pas anodine. Seulement, voilà : Dans ce genre de produit, on ne trouve pas ce qu’on veut. Cherchez par exemple de la confiture «  Bon Papa ». Vous n’en trouverez pas. Il faudra vous contenter de la confiture « Bonne Maman ». C’est injuste. Oui, je sais c’est sans doute un rattrapage en faveur des femmes qui sont moins bien payées que les hommes à fonctions égales, qui n’accèdent que trop rarement à des postes de responsabilité avec des compétences souvent supérieures, qui sont très mal représentées dans les instances démocratiques. Elles tiennent leur revanche, elles ont leur confiture. C’est vrai aussi qu’elles font les confitures pendant que les hommes regardent la télé, lisent le journal ou pire encore sirotent un pastis au bar du coin. Tout de même. Je connais des hommes qui s’aventurent à faire de la compote de pommes. Leurs femmes ne font  que leur dire ce qu’il faut faire  très exactement après qu’elles aient épluché les fruits. Elles lavent la vaisselle quand tout est terminé.

 

         Alors, je lance un appel. Messieurs mettez vous à la confiture. Créez 

« la confiture Bon Papa ».  Enfin une confiture virile, une confiture qui en a …du goût. Et si Madame vous dit : « ta confiture est très macho » demandez lui plutôt : « Est-ce que tu l’aimes au moins, parce que moi tu sais,  la confiture « Bonne Maman » je l’aime beaucoup, je la trouve très douce ».

Repost 0
Published by - dans humour
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 10:06
bretelles 135

 

            Les porteurs de bretelles ne me contrarieront pas: il y en a toujours une qui glisse..J'en avais d'abord conclu à une dissymétrie. Une épaule plus haute que l'autre ! après tout pourquoi pas. Mais ne voilà t-il pas que ce n'est jamais la même épaule: une fois la gauche, une fois la droite. J'ai affiné ma conclusion: il ne peut s'agir que d'une asymétrie mobile autrement dit d'une asymétrie qui varie selon les jours.

            Pour corriger la bretelle qui descend je la raccourcis un peu. Logique non!  Cà ne marche pas. Il faut la rallonger. Illogique !

            Lorsque j'étais enfant nous nous amusions à changer les paroles de notre hymne national: "allons enfants de nos bretelles qui soutiennent mes pantalons. Nous y mettrons des ficelles..."Impossible de chanter çà aujourd'hui: outrage à la république! risque d'expulsion après instruction du dossier.

            Bien évidement, les bretelles je ne les porte pas en public. La honte! Pas même devant mes enfants.  -" Papa tu n'es pas in". Rendez vous compte moi qui veux toujours apparaître comme un père jeune . J'ose les mettre tout juste devant ma femme. Et encore! lorsqu'elle est de bonne humeur.

            Heureusement Gainsbourg avait quelque peu changé le rythme et la mélodie de notre Marseillaise.  Dans les stades on ne la reconnait plus . Ouf ! S'il m'arrivait d'aller au stade je pourrais la chanter.

            Gainsbourg ? Encore un Serge ! Faudrait pas que ce nom ne fasse que des anars! On ne sait jamais le nom pourrait être interdit. Je regarde la liste des personnalités. Mais voilà, il y a Serge Dassault. Je l'ai échappé belle. Serge nous sauve la mise. Et dire que les mauvaises langues l'ont accusé de ne favoriser que son camp. Merci Serge Dassault.


                                                      Serge

              

Repost 0
Published by bony helen - dans humour
commenter cet article

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis