Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 11:59

        

          Il n'y a pas besoin d'être grand clerc ou encore fin psychologue pour constater que l'humain ne peut pas échapper à son idéologie, à ses convictions ou encore à ses croyances.  Certes il peut les moduler, il peut comme le dit le langage populaire "arrondir les angles ou mettre de l'eau dans son vin" mais il ne peut pas prétendre à l'objectivité des choses quelle que soit sa sagesse et sa bonne volonté. Le penser c'est être aveugle ou de mauvaise foi.

            C'est pourtant ce que l'on voudrait nous faire croire au sujet du Conseil Constitutionnel. Voilà des sages qui seraient hors du temps et qui pourraient juger à la manière des dieux ou tout au moins des anges. C'est d'ailleurs à se demander pourquoi les politiques  ne nomment à ce fameux Conseil que des personnes de leur bord. L'hypocrisie est ici à son comble.

            Actuellement ce Conseil n'est constitué que de gens de droite et parmi eux, trois chefs d' Etat qui ont été les adversaires - directement ou à travers leur parti- du chef d' Etat actuel. Par ailleurs plusieurs membres de ce conseil ont été nommés par ces mêmes anciens présidents de la république siégeant actuellement et on voudrait nous faire croire à l'objectivité d'une telle institution pour défendre la démocratie. C'est une mascarade! Le citoyen est pris pour un imbécile. Et pire encore : on lui reproche ensuite de manquer de discernement en politique.

            Certes, cela ne date pas d'aujourd'hui. Du temps où la majorité du sénat était du côté du gouvernement, il y avait toujours des sénateurs pour nous dire qu'ils ne jugeaient pas les affaires d'une manière partisane mais selon la sagesse et en toute neutralité. Comme par hasard les décisions allaient toujours dans le même sens, celui de la majorité politique. Depuis le sénat a changé de couleur politique et toujours comme par hasard, il vote dans le sens du gouvernement. ( à l'exception de l'humeur des communistes!)

            il est triste et révoltant de voir  que  ces supercheries ne sont dénoncées par personne . Les médias se taisent. Ils se contentent de supputer sur les conséquences de ces décisions sur un plan politique. Aujourd'hui le gouvernement en est la victime directe puisque le Conseil fait tout ce qu'il peut pour casser les décisions prises et tout particulièrement celles qui veulent symboliser un changement de politique. Le gouvernement ne dit rien. Peut-être se dit-il qu' après de nouvelles nominations lui étant favorables, il prendra sa revanche. A moins qu'il se dise vouloir respecter nos instituions? Dans ce cas une question se pose : peut-on respecter ce qui  entrave un fonctionnement démocratique qui ferait la place à la majorité comme à l'opposition et qui permettrait de profiter des positions les plus justes défendues par chacun?

            Le Conseil Constitutionnel, avec la complicité de tous, s'est paré des oripeaux royaux. Il fonctionne telle une  institution sacrée et ses décisions sont des Edits à mettre en œuvre au nom de la Vème république. Il est ce que l'on appelle dans d'autres pays "le gardien de la révolution". Autrement dit, il   pérennise le "coup d' Etat" sans militaires et validé par le peuple qui a permis de mettre en place la cinquième république. C'est ainsi qu'aujourd'hui tout changement de cap ne sera possible qu'avec un changement de République et d'institutions. En attendant, la droite et la gauche sont condamnées à faire la même politique toujours balisée par le Conseil Constitutionnel. Le passage d'une république à une autre est délicat. Il représente un danger parce qu'il n'advient en général  qu'après une crise. La cinquième république fut fondée pour mettre fin à la guerre d' Algérie, moment insupportable et dangereux. La crise que nous traversons est-elle si grave pour qu'elle puisse nous conduire vers une nouvelle république?  

            Quoiqu'il en soit, de grâce , Messieurs les politiques, cessez de nous prendre pour des idiots. Vous contribuerez à ce que cesse la montée des extrémismes de tous bords.  Ne faites pas "comme si" osez nous dire la vérité qui saute aux yeux et qui fait encore plus mal lorsque vous la taisez!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel MAGNON 31/12/2012 09:12

Bonjour,
Je crois que tu soulèves là de véritables questions. Le Conseil Constitutionnel permet surtout que rien ne change par rapport aux dogmes de la V° République.
En tout cas, je suis persuadé qu'il est temps de metre en place une VI° République plus démocratique.
Amicalement,
Marcel

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis