Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 14:31

La peur de l' Islam


Oser dire la vérité


           Dire que dans notre pays - mais aussi dans l'ensemble de l’Europe à en croire la montée des partis de l’extrême droite,   l’islam fait peur c'est  affirmer au grand jour ce que le monde politique essai de taire par crainte de faire monter le racisme. Il  oublie que la vérité cachée cherche toujours des chemins détournés pour s'afficher. Elle est alors subtilement captée par ceux qui vont l'utiliser pour accéder au pouvoir. Là est le danger. Il devient alors indispensable de prendre les devants et d'afficher cet état de fait sans crainte, afin de redonner sa place à la chose suscitant la peur. Ce n’est pas adhérer aux thèses de Samuel Huntington selon lesquelles les conflits ont une  origine ni nationaliste, ni idéologique ni économique mais civilisationnelles à fort substrat religieux que d'affirmer que l’Islam fait peur. Il n'existe d'ailleurs pas un islam mais plusieurs et actuellement il y a plus de morts au sein même de cette religion que dans les religions entre elles.  N'oublions pas que dans certains endroits du monde des chrétiens se battent encore entre eux. Ne dressons pas les religions les unes contre les autres en se référant à des thèses qui n'affichent qu'une partie de la réalité. Cette partie ne peut être prise pour le tout. Il n'est pas possible d'affirmer que la progression de l’histoire humaine passe désormais par le combat entre les civilisations.


Les raisons de la peur


               Les  raisons de la peur sont diverses et variées pour ce qui concerne notre pays. Il y a d'abord l'augmentation importante du fait de l'immigration et  de la natalité. Alors que des Eglises et des temples ferment, la construction de nouvelles mosquées explose. Elles sont très fréquentées y compris par des jeunes. Les boutiques halal se multiplient sur l’ensemble du territoire. Dans les cantines, d'enfants comme d'adultes il est demandé de ne plus servir de porc. Dans la rue les jeunes femmes voilées, bien que peu nombreuses, mettent mal à l’aise dans un environnement où le corps est magnifié et où la lutte des femmes pour une place égale à celle des hommes n'est pas encore terminée. A tout cela s'ajoute le chômage. Il  touche en premier les populations issues de l’immigration et dont les emplois sont souvent précaires. Ces populations  font souvent l’objet d’un  rejet et plus particulièrement à l’embauche. Les français dits de" souche " et bien que ce terme ne soit pas pertinent, prétendent que ces populations, souvent  immigrées leur ravissent le travail. Plus encore les conflits menés par les jiadhistes ou tout autre groupe intégriste en Irak, en Syrie, au Mali, en Centre Afrique, au Nigéria contre des chrétiens insécurisent y compris ceux qui ne se reconnaissent plus dans le christianisme et qui s'affranchissent de toute référence à  Dieu. La prise d'otages ou encore les menaces terroristes dans les transports sont de moins en moins supportables jusqu'à transformer la peur en haine. Enfin, ajoutons-y l’intolérance  à l' égard de tout ce qui touche aux symboles sacrés de la religion.  Il est insupportable que les humoristes ne puissent pas s'amuser là-dessus même si on peut comprendre que ce genre d'humour est difficilement accepté par tous. Ironiser sur le Christ en Croix est blessant pour les croyants mais dans une société laïque c'est possible. Il est insupportable que cela ne le soit pas pour toutes les religions.  Cette intolérance culmine dans les fatwas visant à donner la mort. C'est sûr, tout cela fait peur. Le crime entraine le crime et plus particulièrement lorsqu'il est soutenu par un groupe quelque soit sa nature. Il déclenche la guerre qui devient alors une autodéfense généralisée.


            Bien évidemment cette peur n’est pas à généraliser. Il y a d’abord les huit millions de français attachés à l’islam et qui à travers cette religion cherchent la paix, et la justice. Il y a ceux qui se réclament du christianisme et qui mettent tout en œuvre pour une bonne entente des religions. Il y a tous ceux qui sans se réclamer d’un Dieu se battent pour  garantir  la liberté à tous, quelles que soient leurs croyances et leurs convictions. Ainsi, la peur ne concerne qu’une minorité. Il n’en faut toutefois pas davantage pour troubler le vivre ensemble nécessaire à une nation. La peur étant très mauvaise conseillère tout doit être fait pour qu’elle cesse. La première exigence est que tout soit mis sur la table, qu’il n’y ait plus de non dit et de rumeurs. C’est ce que nous essayons de faire. La deuxième est d’entamer un dialogue constructif avec tous ceux qui font peur. Ce dialogue sera la preuve que l’islam n’est pas une religion secondaire dans notre pays. Qu‘il y a toute sa place et qu’il y est utile. Nous proposons dans le paragraphe suivant de poser les bases de ce dialogue. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FERRET 15/09/2014 19:04

Bonjour,
Votre optimisme me surprend, certains de mes enfants, petits enfants vivaient en région parisienne, dans ces "fameuses banlieues". Ils en sont partis car la vie est insupportable.
Ils ont été victimes de dégradation de véhicules pour récupérer des pièces détachées, chères, bien sûr.
Ils ont été victimes de vol, appareil photo, ordinateur...et autre caméra vidéo.
Dégradation des compteurs EDF. Tout ces évènements sont le fait de "jeunes" comme on dit, issues de la 3ème génération des émigrés entre autre d'Algérie qui se réclament de l'islam et qui
provoquent en permanence ceux qui ne sont pas assez forts pour leur tenir tête!!!!

Où vivez vous Monsieur?
Pour ceux qui vivent dans les cités, votre point de vue est fort intéressant mais difficilement compatible avec les vrais problèmes que nos politiques appellent des "incivilités" que moi je
qualifierai de "trouble à l'ordre public, brigandage, chantage....vols et autres désobéissances à la LOI.

IL y a bien des années déjà dans mon régiment de réserve le 4 Régiment du Génie à la Valbonne ,il n'y avait aucun jeune des banlieues lyonnaises, sauf les fils de Harkis et autres mulsulmans, fils
des anciens algériens fidèles à la France. A la question posée la réponse du Chef de corps fut la suivante:
"On évite les emmerdes, on les "ajourne""

Je pense que notre république n'est plus laïque et est menacée entre autres dangers, par l'Islam "radical" comme on dit.
Allez voir dans les hôpitaux,discutez avec les pompiers, gendarmes et autres forces de police, peut être que votre avis se modifiera?

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis