Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 09:04

 

            Les médias ont horreur du vide. Lors du précédent quinquennat ils étaient gâtés. Tous les jours le président leur servait leur pâture. Ainsi, ils occupaient l'espace et le temps. Ils étaient intarissables et donnaient l'impression d'aborder des problématiques nouvelles. Les informations se succédaient sans être suivies. L'une chassait l'autre comme une vis sans fin. On avait l'impression que tout était plein: les pages des journaux, les débats, les heures d'antennes…

            Mais voilà. Le nouveau président et son gouvernement n'entretiennent plus la chaudière médiatique. Elle paraît tourner à vide. Les commentateurs se répètent, d'un plateau de télévision à l'autre, ils disent les mêmes choses. Ils fabulent, inventent, supputent . Il en est de même pour l'opposition politique. Elle se cherche.  Engage des discours sur ce qui n'existe pas et n'existera jamais. Elle prend des positions sur des faits qui ne verront jamais le jour. Le rapport  Gallois en est un exemple flagrant.  La soit disant nationalisation de Florange aussi. Tous croyaient savoir, les uns s'insurgeaient les autres pariaient et puis, tout s'est dégonflé comme un ballon de baudruche. Florange n'a pas été nationalisé et les entreprises ont pu bénéficier du crédit d'impôt.

            Bien sûr on a crié au scandale, au pataquès de l' Etat qui ne saurait pas gérer, qui hésiterait ou qui reculerait. Et l'on s'aperçoit que tout se met en place. Mais les médias, toujours aveugles, attendent l'information qui ne vient pas par la voie des idées proclamées et des prises de position mais qui se concrétise dans la réalité et sur le terrain. Ils  ne maitrisent plus le politique. L'essentiel leur échappe tandis qu'ils débattent de ce qu'ils imaginent avoir de l'importance ou de ce qui pourrait arriver.

            Le débat entre Mélenchon et le ministre du budget est un bel exemple montrant que les médias ne maîtrisent plus rien. Le ministre n'avait aucun mal à caracoler dans la réalité là où son adversaire semblait se perdre dans des  élucubrations.  Il en aurait été de même  me semble t-il avec un opposant de droite.

            On peut dire, que pour l'instant, contrairement à ce qui est colporté,  le président, son premier ministre et le gouvernement travaillent en décalé avec les forces qui voudraient les maitriser et leur imposer leurs lois. Réussiront-ils pour autant? Nous n'en savons rien mais ramener les médias à plus de réalité, de sérieux et moins de démagogie  à laquelle  les avait habitués l'ancien président et son gouvernement est déjà une victoire. Le bla bla bla, qui se voudrait contradictoire, de beaucoup  de commentateurs politiques ou d'opposants, tombe à plat et paraît totalement désincarné et irréel. C'est presque regrettable pour un bon fonctionnement de la démocratie qui doit s'appuyer aussi sur les forces d'oppositions.

           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel MAGNON 11/01/2013 09:35

S'il est vrai que les media qui soutiennent majoritairtement la droite se déchaînent plus contre le gouvernement actuel que contre le gouvernement sarkozyen qui a fait tant de mal,il n'en demeure
pas moins vrai que le gouvernement hollandien a marqué beaucoup d'hésitation et de recul dans des domaines qui touchent le peuple!
Ce n'est pas le coup de pouce de 0,6% du SMIC en juillet qui aura permis une réelle amélioration du sort des petites gens.
Quant à la promesse du vote des immigrés résidant en France, qu'est-elle devenue?
Amicalement,
Marcel MAGNON

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis