Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 11:41

        

Bien cher François,


            Si je me permets de te tutoyer c'est parce que je considère comme on le dit dans notre jargon de chrétiens que tu es un "frère en Christ". Certes , je sais que tu seras d'accord avec moi pour dire que tous les humains sur cette terre sont nos frères mais pour ce qui te concerne,  c'est le Christ qui m'autorise de te tutoyer. Pour les autres je leur demande s'ils sont d'accord puisque nous n' avons pas les mêmes maîtres. De plus, il faut que je te le dise, je t'aime bien. Je te trouve courageux et parfois audacieux tout en respectant ceux que tu es amené à combattre. Tes prédécesseurs ont fait aussi de belles choses mais ils étaient parfois un peu trop "religieux à mon goût". Il me semble plus important de regarder les humains en priorité. La doctrine, les dogmes, le droit canon, tout cela me parait secondaire, ne devant s'appliquer que si les humains y trouvent leur compte et leur bonheur.


            Au sujet de ta déclaration selon laquelle les catholiques ne sont pas des lapins je voudrais te rassurer. Parmi tous ceux que je connais, je n'en connais pas que l'on puisse classer parmi les  léporidés. Ce sont des pères qui assument parfaitement leur paternité. Avec mes quatre enfants je me retrouve souvent plus lapin qu'eux. Et puis, il y a des lapins partout, chez les croyants et chez les incroyants, dans toutes les religions et aux quatre coins de la terre. Il y a des lapins blancs, des noirs, des angoras, des à poils lisses, des gros, des petits. Il y a même des lapins chasseurs et des lapins chassés. Des familles qui ont beaucoup d'enfants parce qu'elles sont catholiques il y en a peu. Celles que je connais seraient plutôt intégristes.  

 

            Ceci dit, tu voudras bien m' excuser d'entrer dans le détail pour la circonstance. Je le fais parce que tu connais par le droit canon ce que j' ai appris par l' expérience. Tu demandes en fait de ne pas faire trop d'enfants  et d'assumer une paternité responsable. Qui pourrait condamner ton appel à la responsabilité de père? On est bien d'accord là dessus. Mais comment limiter le nombre de naissances? Tu proposes une contraception naturelle     excluant toute intervention chimique et mécanique. Si je comprends bien il ne reste plus que trois méthodes:

               La première est appelé" coitus interruptus". Juste avant l' éjaculation, l'homme se retire. La méthode, outre la cruauté puisqu'il faut quitter l'être aimée au moment même où la tension amoureuse est la plus forte, est bien peu fiable. On imagine même pas que tu ais pu y penser tant elle est frustrante. Vient ensuite la méthode "Ogino" ou sa variante" la méthode des températures". On sait là encore, le peu de fiabilité d'une telle méthode et la contrainte qu'elle fait peser sur la femme devant prendre sa température régulièrement. Les thermomètres électroniques facilitent la tâche, pas l'obligation. La méthode de Billings basée sur l'observation, non de la température mais des sécrétions du col de l'utérus (glaire cervicale) à l' approche de l'ovulation s'y apparente. Ici encore peu de résultats. Les pertes blanches ont souvent été suivies d'une belle grossesse.  Enfin, l' Eglise rejetant le "coït anal" qui, il est vrai n'est pas encouragé par les Saintes  écritures ni apprécié par la plupart des femmes, que reste t-il sinon l' abstinence. Alors comment ne pas soupçonner l' Eglise de lutter une fois encore contre le plaisir, assimilé pendant des siècles au péché.


            Certains voient tout de même dans tes propos  un progrès. Pourquoi pas. Il est toutefois si petit que l'on peut se demander si un jour l' Eglise acceptera la pleine jouissance de l' acte sexuel avec le partenaire élu, choisi et aimé avec fidélité.  La question est d'autant plus pertinente aujourd'hui  qu'en période de crise, les attitudes les plus réactionnaires reviennent au galop. L'Eglise ne peut plus oublier que dans le couple, le plaisir de la sexualité ne peut pas être lié à la procréation. Il est aussi la joie et le bonheur du couple.


            Bien cher François, je compte sur Toi. Je sais bien que la curie t'a à l'œil mais je n'oublie pas que celui que nous aimons et adorons, Toi et moi,  nous a eu à l'œil non pas pour nous condamner  mais pour nous donner carte blanche pour répandre l' amour.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel 28/01/2015 12:56

J'apprécie cette déclaration.
Peut-être aurais-tu pu dire clairement qu'il ne restait plus que la pilule, voire, dans les cas extrêmes, l'IVG?
Amicalement,
Marcel

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis