Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 17:43


            Le livre de Piketty "le capital au XXI ème siècle"  s'est vendu contre toute attente à plus d'un million d'exemplaires dans le monde. Ses données sur les inégalités que les milieux financiers comme la city de Londres ont voulu faire passer pour fausses et ridicules dans un premier temps interpellent les états en Europe mais plus encore  l' Amérique (USA, Canada ) et l' Asie ( Chine , Corée). Sa fameuse formule  selon laquelle la rentabilité du capital est supérieure au taux de croissance  ce qui entraine  de  manière implacable les inégalités ( r>g) fait débat dans tous les pays et tout particulièrement auprès des jeunes.


            Selon Piketty, nous sommes en train de revenir au début du XX ème siècle  où les inégalités étaient très grandes  puisque 10% des plus riches captaient 45% des revenus et détenait 90 % du patrimoine.  Comme le propose Vautrin à  Rastignac dans le père Goriot,  pour devenir riche il vaut mieux hériter qu'obtenir des diplômes. C'est grâce aux guerres mondiales de 14-18 et 39-45  que les inégalités ont été réduites de manière importante et que les rentiers ont perdu leur patrimoine. Pendant les  trente glorieuses les inégalités sont restées basses, elles sont reparties à la hausse depuis les années 80 et montent en flèche . Les grosses fortunes grossissent bien plus vite que les petites et le capital privé progresse plus vite que la dette publique.


            Paradoxalement les impôts sur les très gros salaires et sur l' héritage ont été  très réduits et les bonus des "super manager" ont explosé comme on le voit par exemple avec les retraites chapeaux. Cette situation a démarré aux USA et gagne l' Europe. Depuis les années 2000 les 10% des plus riches captent 45 % des revenus. Les détenteurs de biens immobiliers et autres capitaux remplacent les  propriétaires terriens du temps de Balzac.  Ajoutons que ceux-ci sont en train de reconstituer un patrimoine important. L'héritage reprend le pas sur le mérite dû à la compétence et au travail.


            Pour stopper les inégalités, l' économiste propose:


1)  un impôt sur le revenu très progressif avec un taux de l' ordre de 80% pour les revenus supérieurs à 400 000 euros.


2) Un impôt progressif sur les grandes fortunes qui seraient taxées de 1% au-delà d'un million d' euros et 2% au-delà de 5 millions d' Euros. Cet impôt n'étant possible que s'il est mondial ou pour le moins continental. Sans cet impôt, le stock de patrimoine des rentiers grossit sans limite.


            Plusieurs critiques, souvent très techniques ont été émises à l' égard de l'œuvre de Piketty. Nous en retiendrons celle sur la fiscalité.  En effet pour certains économistes , les trente  glorieuses ont montré  qu'il existe au sein  des sociétés capitalistes  des forces qui s'opposent victorieusement aux inégalités. On ne peut pas s'en tenir aux taux de croissance et de profits pour expliquer les inégalités dues au capitalisme. Il faut prendre en compte les institutions régulatrices de l' économie. Malheureusement ces instances régulatrices ne sont pas en mesure de fonctionner. On le voit avec la louable intention du président Hollande qui est de tabler sur des accords entre partenaires sociaux. Les choses n'avancent pas. Les rapports les plus sérieux le  démontrent. Le chômage aussi. Le capitalisme n' a qu'une loi :   le profit. Cette loi ne peut pas être combattue parce qu'elle est inscrite dans le cœur de chaque humain. Les communistes ont cru y échapper. Cela a  donné les apparatchiks, autrement dit une autre forme de pouvoir et de "capitalisme" qui de surcroit appauvrissait tout le peuple par manque de liberté.  La conclusion de Piketty, selon laquelle seule la fiscalité est en mesure d' agir pour stopper la dérive inégalitaire nous parait très pertinente.

 

              N'est-ce pas cette même proposition que l'on retrouve dans ce qui fonde les religions à savoir le danger de l' argent. Certes les institutions religieuses se sont enrichies sans vergogne tout en prêchant la pauvreté. Les écrits fondateurs sont toutefois clairs : l' argent est le plus grand ennemi de l' homme lorsqu'il devient un Dieu. Le jeune homme riche de l' Evangile en fait la triste expérience. Les hébreux pour lutter contre les inégalités avaient mis en place des jubilés où l'on remettait tout à plat afin de redistribuer les richesses. Il semble que cela n'ait jamais bien fonctionné. L'intention  était là. Aujourd'hui non seulement les inégalités s'accroissent mais il n'y a pas de volonté pour les réduire.  Le Dieu argent règne sans partage dans les milieux économiques comme dans les milieux politiques. La proposition de Piketty mérite d' être soutenue ardemment à la fois contre la gauche et contre la droite. Agir sur la fiscalité semble être la façon la plus directe et la plus efficace pour stopper la dérive des inégalités.

              

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel 04/12/2014 11:34

Il y a bien longtemps que le PCF défend l'idée de redistribution des richesses produites et d'une réduction des inégalités par une réforme profonde de l'impôt, en revenant aux taux d'imposition qui
étaient bien plus importants sur les hauts revenus il y a quelques années. Le PCF s'est aussi depuis longtemps battu pour un véritable impôt sur la fortune, qui lui aussi, a été bien diminué sous
le règne de Sarkozy.

Marcel 02/12/2014 11:43

Salut Serge,

Encore une fois, ton texte apparaît sur mon écran comme s'il était écrit en grec ancien.
Alors que le précédent apparaissait tout à fait clair.

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis