Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 10:39

 

            Je n' entrerai pas dans les spéculations sur la démission du pape. Cet homme est dans un système qui lui tient à cœur. Pour diverses raisons, il a été amené à démissionner. Il n'y a rien à dire . Tout humain peut être amené à un moment donné ou à un autre à quitter sa place s'il le décide   . C'est la liberté minimum qu'il doit s'octroyer. Tout au plus il doit des explications à ceux qui l'ont porté à cette place. Il est à la fois honnête et important de lui souhaiter une bonne retraite.


            L'occasion qui nous est donnée serait plus de s'interroger sur le système même d'un état papal. En effet lorsque je lis les Evangiles, je n'arrive pas à comprendre ce qui a conduit de Jésus-Christ à cet Etat Papal. Que les chrétiens aient voulu un chef? pourquoi pas. Nous sommes là dans un débat de nature théologique, les uns s'en tenant à l'idée que Jésus-Christ est le chef de l' Eglise, d'autres disant qu'un humain en est le chef sous son autorité. Autre point important de ce débat, la succession apostolique. Pour les uns il ne peut pas y avoir de point de rupture depuis l'apôtre Pierre, pour d'autres la rencontre avec le Christ ressuscité suffit totalement à l'image de l' apôtre Paul.

            Ce qui m'interroge en dehors même de toute foi et de toute polémique chacun faisant ce qu'il veut s'il ne nuit pas à l'autre, c'est le faste, la mise en scène avec ses habits luxueux et sa papamobile, un cérémonial fastueux et le pouvoir politique d'un état.  Que le pape n'ait pas à imiter Jésus-Christ, je le comprends. Il est inimitable. Il marchait à pied sans aucune garde rapprochée puisqu'il interdit à Pierre de le protéger! Il n'avait pas un lieu où reposer sa tête. Il allait à la rencontre des souffrants, des exclus, des condamnés. Il a préféré perdre sa vie sur une croix  plutôt qu'entrer dans un cycle de violence. Reprocher au pape de ne pas faire comme Jésus est un reproche injuste et déplacé.  Mais comment de l' apôtre Pierre de qui il se veut le successeur, mort martyr, dans la plus grande pauvreté peut-on passer au Vatican? Et si ce dernier est un héritage de l' époque où l' Eglise était dominatrice, complice de tous les pouvoirs, pourquoi n'est-il pas possible de renoncer à cet héritage pour trouver des formes plus appropriées aux temps modernes, plus proches de ce qu'à été la vie de Jésus- Christ, plus proche aussi de ce qu'attendent les peuples de la terre?


            Ceci dit, je reste persuadé, que le changement de l' Eglise ne viendra pas de la modification de ses structures, de sa gouvernance et de son style de vie mais du changement profond de la conception du Dieu qu'elle adore et de son rapport à la personne de Jésus-Christ. Ce changement sera aussi radical pour la partie de la Chrétienté qui ne se réfère pas à Rome. Il effacera la frontière artificiellement posée entre croyants et incroyants. Seuls se tiendront à l'écart ceux qui veulent consommer "de la religion".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis