Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 21:22

         

           C’est à se demander si tous ceux qui s’agitent et s’excitent contre le mariage des homosexuels ont pensé une seule fois que l’homosexuel en question pourrait être leur fils, leur fille ou quelqu’un qui leur est cher.

            Il est vrai que des parents désavouant totalement leur enfant au sujet de son choix sexuel ont décidé de couper les ponts avec lui. Ils peuvent aller jusqu’à le renier refusant par exemple de l’énumérer  dans la liste de  leur progéniture. L’amour à fait place à la haine. La situation est bloquée. On ne peut que frémir devant de telles attitudes et l’on est en droit de se demander de quel amour ces parents ont un jour aimé leur enfant.

            Certes, on peut comprendre qu’un père et une mère aient du mal à accepter l’homosexualité d’un de leurs enfants. Leur conviction selon laquelle l’humain a été créé pour l’hétérosexualité est respectable. Leur désir de devenir grand- parents l’est aussi. Leur obéissance à des préceptes religieux peut se discuter. Toutes ces positions justifient qu’ils fassent savoir à leur enfant qu’ils ne partagent pas ses choix ou encore qu’ils l’invitent à réfléchir sur ce que représentera l’homosexualité pour lui dans sa vie. Ils peuvent même lui proposer de travailler cette question avec d’autres et plus particulièrement lorsqu’un tel choix semble pesant pour la personne concernée. C’est une manière de l’aider. Aucun parent ne peut se prévaloir d’avoir su donner à ses enfants l’éducation et les moyens qui sont nécessaires à l’épanouissement d’une vie heureuse.

            Mais lorsque le choix est fait n’est-il pas monstrueux de rejeter son enfant comme nous l’avons dit ci-dessus et encore plus monstrueux de refuser son mariage avec un partenaire qui le rendrait heureux comme le mariage nous rend heureux dans le cas de l’hétérosexualité. Peut-on accepter de son enfant qu’il ne soit heureux que dans la clandestinité de ses relations sexuelles.

            Les religieux dont des chrétiens et  les autorités de leur Eglise sont bien sûr contre ce mariage souvent par fidélité aux Ecritures disent-ils ou pour des raisons psychologiques. Ont-ils oubliés si l’on veut se référer aux Ecritures et autres livres dits « révélés » que l’amour est au dessus de tout comme le dit saint Paul dans son épitre aux corinthiens ?

            En prison, j’ai vu des parents accompagner et soutenir dans leur souffrance et sans approuver bien évidement, leur enfant qui avait commis des crimes abominables. Quelle leçon d’amour !! C’est cette leçon là que devraient retenir tous ceux qui s’opposent avec toute la virulence possible  au mariage dit « pour tous ». Ceux qui se marieront ne feront de mal à personne. Le mariage ne peut que leur faire du bien et les stabiliser. Ils pourront se réjouir d’aimer et d’être aimés aux yeux de tous. L’infidélité quel que soit le type de mariage, fait beaucoup plus de mal et mériterait plus d’attention de la part de tous ces révoltés  qui ne supportent pas le mariage homosexuel pour des raisons personnelles qu’ils refusent de s’avouer.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis