Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 21:41

        Récemment un imam déclarait que s'il était musulman c'est parce qu'il était né musulman. Nul doute que la plupart des gens dans ce monde gardent la religion dans laquelle ils sont nés même s'ils la pratiquent différemment ou pas du tout. On le voit au moment des enterrements , des personnes entièrement inconnues des Eglises demandent un service religieux.


            En France cette situation risque de changer pour les chrétiens d'ici une vingtaine d'années.  En effet, le baptême administré dès l'enfance et qui tenait lieu d'adhésion à la  religion, est aujourd'hui de moins en moins pratiqué. Les enfants devenus adultes se considèreront- ils catholiques ou protestants au cours de leur vie s'ils ne font aucune démarche dans ce sens.


            L'iman a raison à une condition: que la religion dans laquelle l'enfant nait ne reste pas obligatoire avec interdiction d'en changer. Dans de nombreux pays, ceux qui veulent changer de religion sont sévèrement punis parfois jusqu'à la mort. Cette situation est odieuse. Aucun pays démocratique, civilisé et méritant estime, ne peut accepter cette situation d'où qu'elle vienne : elle peut venir de l'organisation de l' état et de sa constitution comme des citoyens les plus religieux qui parfois l'imposent sans être inquiétés par la justice de leur pays.  On peu comprendre qu'il soit difficile d'empêcher la religion à la quelle on appartient de faire pression sur un de ses fidèles afin qu'il ne la quitte pas. Il appartient alors à l' Etat de rendre possible de tels changements en condamnant sévèrement tout ceux qui manifestent une telle opposition.


            Le jour où dans le monde, toute personne se sentira libre de renoncer aux croyances de son enfance, de changer de religion ou de ne pas en avoir pour faire ses propres choix, les guerres et les conflits diminueront considérablement. En effet, de manière sous jacente et cachée, à la base des conflits et de leur violence il y a des questions de religions auxquelles s'ajoutent des raisons ethniques et raciales. Ces dernières sont souvent attisées par la religion y compris lorsque celle-ci n'est pas engagée directement dans le conflit. Il est à noter que les conflits les plus violents sont souvent au sein de la même religion entre sensibilités différentes. C'était vrai entre catholiques et protestants pendant des siècles. C'est vrai aujourd'hui entre sunnites et chiites dans la religion musulmane.  


            On peut s'interroger sur les raisons qui cachent le rôle majeur des religions dans les conflits du monde.  C'est probablement  parce qu'elles ne veulent pas perdre d'adeptes et   rester toutes puissantes. C'est aussi parce qu'elles sont  utilisées par les pouvoirs politiques qui veulent s'imposer et les mettre à leur service. Religion et politique se soutiennent mutuellement pour garder le pouvoir. Il est toujours difficile de distinguer le pouvoir divin du  pouvoir politique. La connivence du sabre et du goupillon apparait dans les moments  difficiles. On l'a vu récemment avec le mariage pour tous où une grande partie de  la droite et le clergé parlaient d'une même voix. La séparation du religieux et du politique est une conquête de tous les jours. La laïcité est fragile bien que garante de liberté et de paix. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis