Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 11:20

 

            Lorsque les occidentaux vont en Afrique ils sont toujours étonnés sinon émerveillés par la foi des Africains. Eglises et temples sont pleins d'hommes, de femmes et d'enfants joyeux, chantants, offrant leurs offrandes en dansant malgré de faibles revenus.

            Inversement, les africains s'interrogent sur ce qui se passe en France pour que les édifices religieux ferment en grand nombre à l'exception des mosquées.   Prêtres  et pasteurs africains cherchent les raisons pour lesquelles   il y a une telle crise des vocations.

            Il y a certes de  nombreux facteurs qui expliquent ce décalage entre la France, l' Afrique et la religion chrétienne en particulier. Peut-être pouvons -nous en avancer trois sans prétendre qu'ils soient prépondérants.

            - Soulignons tout d'abord que dans l'inconscient collectif des Africains, la religion chrétienne a créé la prospérité en France. Or ils envient cette prospérité avec force et ne comprennent  pas que soit mis à l'écart ce qui a selon eux créé ce à quoi ils aspirent.

            - Vient ensuite le fait que les écrits de la bible leur sont beaucoup plus accessibles parce que la société dont ils sont les témoins que ce soit pour le nouveau comme l' ancien testament, ressemble encore à la société africaine . Il y a les puissances du mal et celles du bien, Dieu  et les dieux ont des pouvoirs importants, la société est encore rurale avec ses troupeaux et son agriculture peu mécanisée. Enfin le niveau social est faible. La pauvreté y règne. Chacun peut se reconnaître dans les récits de la bible.

            - Notons aussi que pour compenser le  niveau de confort et de sécurité atteint par la France et les pays occidentaux, l'africain est bien obligé de s'attendre au bon vouloir de Dieu et à toute autre puissance bienfaitrice. Il n'y a pas la confiance que nous avons en la médecine et d'une manière générale à la science en  général dans les différents domaines de la vie. Ajoutons à cela, une organisation politique, sociale qui n'est pas toujours efficace et où règne trop souvent une corruption impunie.

            Il ne faut pas oublier que plus une société est pauvre, fragile et plus elle aura tendance à se réfugier dans une religion protectrice,  magique et pouvant apporter le bonheur. Et si ce bonheur n'est pas possible sur la terre alors on s'attache sans mesure au ciel.

            Le danger pour les occidentaux serait d'envier cet engouement pour la foi, signe le plus souvent de la détresse des populations qui n'espèrent pas autrement que par la religion. Le développement de ces pays doit rester prioritaire à nos yeux et tant pis si la religion doit y perdre. Pour ce qui est des pays occidentaux, ils devront un jour ou l'autre repenser totalement les fondements du christianisme s'ils veulent que celui-ci continue à apporter du bonheur au peuple sous forme de confort mais surtout de justice, de liberté,  d'égalité et de fraternité pour reprendre la devise de la république. 

           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis