Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 09:01

 

Bonjour François,

            J’ai bien rit ce matin en ouvrant mon journal. En effet j’apprends que le Vatican refuse l’hostie sans gluten et tant pis pour les allergiques. Ils auront droit à l’hostie allégée mais pas question de prendre du sans gluten. La raison en est que pour être transformée en corps du Christ il y faut du gluten.  Apprenant cela, je me suis rué sur le résultat des prélèvements sanguins auquel j’ai droit depuis de long mois pour cause de maladie grave et je n’ai vu aucune trace de gluten dans mon sang. Ceci dit, l’affaire est un peu faussée puisque comme  chacun sait, il n’y a pas de transformation du pain en corps charnel chez les protestants. Impossible donc de déceler par analyse s’il y a eu gluten ou pas permettant au pain de devenir corps. J’ai toujours trouvé admirable que notre organisme, suivant qu’il est catholique ou protestant décèle s’il faut transformer le pain en corps du Christ !   

            Ce que je trouve de plus étrange encore est que ce même Vatican décrète que les OGM soient autorisés, sans doute parce que transformable en corps du Christ. Et peu importe s’il y a des doutes sur l’effet des OGM sur la santé. Les cardinaux semblent privilégier le dogme de la transsubstantiation à celui de la bonne santé et aux recommandations scientifiques.

            Un point positif tout de même. Le vin peut être remplacé par du mout sans alcool. Ouf, les anciens buveurs n’auront pas à transgresser l’ordre médical de ne plus toucher à l’alcool afin de ne pas se laisser entrainer à se re-alcooliser. Il est vrai que l’eucharistie ayant la plupart du temps lieu  sous une espèce seulement, l’affaire ne concerne que les prêtres. Ici encore je suis étonné que le vin rouge ne soit pas obligatoire, il parait  tellement plus près du sang.  

            Bien sûr rien de sérieux dans tout cela. Je  n’ai aucune envie d’entrer dans de telles discussions. D’abord par respect aux catholiques qui sont libres   de croire ce qu’ils veulent. Il en est ainsi de toutes les religions aux conditions qu’elles ne cherchent pas à  imposer leurs vues à la société et qu’elles respectent le cadre défini par la  république.  Ensuite parce que je ne partage pas cette théologie de l’eucharistie. Elle fait débat depuis plus de 2000 ans et en toute liberté j’ai choisi une option autre. Enfin parce que ces considérations me paraissent désuètes et d’aucune utilité aux vues des préoccupations de nos contemporains.

            Ceci dit la liberté exige que je puisse m’exprimer à ce sujet. D’abord pour ne pas que de telles préoccupations s’imposent à tous faute de réactions. Si personne ne dit rien c’est parce que c’est juste penseront ceux qui ne sont pas enclins à la réflexion sur le sujet. S’installent alors des habitudes qui peuvent être très dommageables sans jamais remettre en question des pratiques installées. Enfin l’humour laisse une porte ouverte à une multiplicité d’interprétations. Il invite ainsi que tout propos soit pris pour une condamnation. Le propos sera pris au sérieux pour les uns, comme un calembour pour les autres. L’humour protège la liberté de celui qui s’en nourrit.

            Ce qui m’interroge le plus et, pour en finir avec cette correspondance, c’est l’image du christianisme que de telles décisions donnent à celui qui lui est extérieur. Que peuvent-elles lui apporter d’utile dans sa vie ? La religion et la foi, devraient, me semble-t-il, aider l’homme à se construire et acquérir la liberté comme le fait Jésus tout au long de l’Evangile. Je ne vois pas en quoi l’hostie avec gluten obligatoire et les OGM possibles y contribuent. J’ajoute qu’il n’est pas question ici de remettre en cause la théologie de la transsubstantiation à laquelle n’adhèrent pas les protestants. Il s’agit de faire prévaloir la raison sur la superstition pour ce qui est de la vie quotidienne actuelle. On peut comprendre que les dogmes établis il y a plusieurs siècles sur les connaissances  de leur époque, ne puissent pas être remis facilement en question ne serait-ce que par respect envers ceux qui les ont pensé. Il est incompréhensible que des chrétiens responsables et cultivés ne puissent pas prendre en compte les données d’aujourd’hui pour définir les nouvelles possibilités de vivre la foi. Une foi apportant l’épanouissement à l’humain.      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis