Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 19:07

Après que la ministre de l'éducation Nationale ait annoncé la revalorisation du salaire des enseignants, un journal local faisait une enquête pour demander qui était d'accord pour une telle augmentation et qui était contre. A cet instant, sur plus de 10000 personnes ayant répondu à l' enquête 64 % sont contre et 36 % sont pour.

Dans la mesure où cette proposition vient du gouvernement assimilé à François Hollande que plus de 85% de français vomissent, il n'est pas étonnant que la réponse soit aussi négative. Nous avons plus à faire à un non au gouvernement qu'à un non aux enseignants. Par ailleurs, on sait que l'opposition s'oppose systématiquement sans discernement de ce qui serait bon pour la France et de ce qu'il serait préférable d'éviter ce qui discrédite cette même opposition au gouvernement autant sinon plus que le gouvernement ne l'est en ce moment.

Tout de même, il est très inquiétant de voir une majorité de français s'opposer à cette proposition dans la mesure où ils ont été informés que les enseignants français sont les moins bien payés d'Europe et d'Amérique. Ils savent aussi que l'enseignement a du mal à recruter des professeurs de part la difficulté qu'ils rencontrent sur le lieu de travail. Ce métier est de plus en plus déserté.

Alors pourquoi ce mépris à l' égard des enseignants? Pourquoi ce manque de reconnaissance de ceux qui enseignent et forment la génération de demain alors qu'il est démontré que la France souffre d'un déficit de formation dans la plupart de disciplines?

Il faut oser le dire: notre peuple se plait dans la médiocrité. C'est ce qui explique que de nombreux pays comme ceux d'Europe du Nord ou l'Allemagne vont de l' avant et son bien plus développés que nous ne le sommes. Ce ne sont pas les politiques choisies qui font que notre pays est à la traine, c'est le niveau d'un peuple qui ne cherche pas et ne réfléchis pas. Un peuple qui refuse d'analyser et de comprendre. Et pour tout dire un peuple qui se laisse enfermer dans des lourdeurs administratives de tous ordres parce qu'il ne sait pas être responsable et tenir la route sans être guidé , tenu et enfermé. Il n'y a pas des brebis que dans les Eglises comme le veut la vox populi. Notre peuple est moutonnier, peut être par héritage, sans doute par manque d'instruction, de connaissances et d'entrainement à la réflexion.

Bien sûr dans ce peuple il y a des hommes et des femmes responsables qui osent inventer la vie au lieu de la suivre et la subir. Mais ils sont bien trop peu nombreux pour entrainer la masse de ceux qui se plaisent dans l'ignorance, les croyances surannées et qui ne s'intéressent qu'à des futilités. Pire encore, qui ne s'intéressent qu'à eux mêmes creusant ainsi encore un peu plus le fossé de la médiocrité dans laquelle ils stagnent sans le savoir.

Nos professeurs ont du boulot, encourageons les, aidons les dans leur tâche et payons-les à leur juste mesure ce qui n' est pas le cas actuellement. .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marcel 28/06/2016 09:19

Depuis que j'ai changé d'ordinateur, je n'étais pas venu sur ton blog.
Je dois dire que je suis - malheureusement - bien d'accord avec toi sur ton appréciation de nos concitoyens ( je serais tenté de l'écrire en deux mots!).
Amicalement.

Qui suis-je ?

     Titulaire d'une maitrise de théologie et d'un DESS de psychopathologie clinique, j'ai été amené à exercer plusieurs fonctions  et plus particulièrement la mise en place d'un centre socio- culturo- spirituel protestant puis la direction pendant 12 ans d'un centre de cure pour malades alcoliques. J'y ai découvert l'importance d'apprendre à écouter l'humain dans toutes les dimensions qui le constituent. Aujourd'hui, inscrit au rôle des pasteurs de l' Eglise Réformée de France, j'essaie de mettre des mots sur mes expériences et de conceptualiser mes découvertes.
serge soulie

Recherche

Blogs Et Sites Amis